Carte Postale Ancienne de Savigny-sur-Orge – Concours de pompes, rue de la Poste.

Savigny-sur-Orge – Concours de pompes, rue de la Poste. C’est un jour de fête à Savigny sur Orge, lampions et drapeaux français flottent au vent rue de la poste. À la belle époque, chaque commune avait un corps de pompiers et les concours de pompes mettaient les pompiers de différentes casernes en compétition par des exercices de rapidité, de sauvetage, ou de gymnastique. Il faut rappeler qu’à cette époque les pompes étaient actionnées à bras d’un mouvement alternatif de bas en haut sur un double levier. Souvent, dans les communes où il n’y avait pas de canalisations d’eau, les habitants, en cas d’incendie, devaient faire la chaîne avec des seaux à partir des puits pour alimenter la pompe. Ce concours de pompes était un moyen pour la population de montrer aussi sa reconnaissance aux hommes qui se dévouaient pour sa protection. On le voit souvent sur les cartes postales anciennes avec des inscriptions sur des arcs de triomphe ou sur de grandes banderoles : « Courage Devoir Hommage aux pompiers » ou « Honneur aux braves ». Difficile de reconnaître aujourd’hui cet endroit car la terrasse au-dessus du tapissier ébéniste Leemput à été remplacé par le bâtiment en brique rouge qui abritait la librairie Davout.
Share Button

Savigny sur Orge – Place de la Gare avenue de la Gare et rue Chamberlain d’Hier à Aujourd’hui

Savigny-sur-orge – Place de la Gare avenue de la gare et rue Chamberlain – Collection Paul Allorge – Les travaux de rénovation de la rue de la gare sont au programme dans les années 1900 et on pouvait dire à cette époque que les travaux marchaient à toute vapeur. Bien sur, comme très souvent à la belle époque les travailleurs de la voirie posent fièrement la pelle à la main devant le rouleau compresseur à vapeur. Dans les années 1900, les services des ponts et chaussées de Paris et la proche banlieue sont équipés de rouleaux compresseurs Aveling et Porter bien adaptés pour la compression du macadam. Bien sur à cette époque les voitures ne sont pas nombreuses dans les rues de Savigny, mais cent ans après l’édition de cette carte postale la rue va bien changer et c’est plusieurs centaines de véhicules par jour qui passent par cet endroit du secteur de la gare provoquant très souvent des embouteillages aux heures de pointe.  
Share Button

Savigny sur Orge – La rue de Champagne et le café tabac de M. Bardy d’Hier à Aujourd’hui

 

Savigny-sur-orge – La rue de Champagne – On est tous passé au moins une fois devant le café-tabac le Bardy situé à l’angle du Boulevard Aristide Briand et de la rue de Champagne mais le restaurant café tabac de M. Bardy que l’on voit sur cette carte postale était situé bien plus bas dans la rue de champagne en direction de l’avenue Fromenteau. En 100 ans les pavillons ont peu changé et on retrouve quasiment la même façade du restaurant, la façade en pierres meulières jusqu’à la marquise en verre au-dessus de la porte d’entrée. Je serais bien curieux de savoir si les propriétaires ou locataires de ces maisons savent que ces murs ont été un lieu de rencontres et d’amusement pour de nombreux Saviniens à la belle époque. Je m’imagine bien à cette époque en terrasse un beau dimanche de printemps en sirotant une bonne bière et en écoutant un bon 78 tours… La mélancolie, c’est le bonheur d’être triste.!   

Share Button

Savigny sur Orge – La rue Vigier d’hier à Aujourd’hui

Savigny-sur-orge – Rue Vigier – édition de l’orge A. Thévenet – Allons faire un petit tour dans la rue Vigier à l’angle de la rue du Billoir. Ce qui fait très souvent la beauté d’une carte postale est un plan animé ou un gros plan, avec ce tombereau hippomobile des années 1900 on ne peut pas rêver mieux. Juste à l’angle des deux rues se trouvait à la belle époque l’épicerie, mercerie, vins et liqueurs de P. Rouet. Ce qui m’étonne toujours c’est la tranquillité qui régnait dans les rues de Savigny à cette époque et même si des dizaines d’attelages en tous genres se croisaient dans les rues on est loin de ce que l’on vivra avec l’arrivée massive des automobiles quelques décennies plus tard. Une image Google-maps pour voir qu’il reste encore quelques similitudes entre les deux clichés.

 

Share Button

D’hier à Aujourd’hui–Savigny sur Orge – Rue de Grand-Vaux

Savigny sur Orge– Principale Rue de GrandVaux – La Principale rue de Grand vaux est en 1906 la rue Vigier située au delà de la place Saint-Georges. A droite la boutique Laprevotte , la grande boutique de Savigny ou l’on trouve de tout, du tabac, vins, bières, épicerie, quincailleries, produits de ménage, mercerie, outillage agricoles, et plein d’autres choses , même des fusils pour aller chasser sur les terres de Savigny et des communes voisines. En parlant de fusil, regardez nos deux chasseurs fusil sous le bras revenant ou partant à la chasse. Aujourd’hui plus d’attelage, plus de chasseurs mais toujours un tabac. L’alfa Roméo à remplacé l’attelage, le tabac existe toujours mais les chasseurs sont interdits en ville !

Share Button

D’hier à Aujourd’hui–Savigny sur Orge – Rue Nouvelle

Savigny sur Orge – Rue Nouvelle  – La rue Nouvelle , ouverte en 1900 commence place Davout traverse la rue Louis Jacques Mézard pour déboucher Grande rue. Les deux maisons de chaque coté de  la rue avaient  la particularité d’avoir les mêmes vases style Médicis sur les piliers des clôtures. Les vases ont malheureusement  disparu et les poteaux électriques gâchent la vue  de cette rue. Cent ans ont passé entre ces deux photos et les pavillons ont guère changé mais surtout ils ont résisté aux promoteurs de Savigny sur Orge  !

Share Button

D’hier à Aujourd’hui–Savigny sur Orge–La Ferme de Champagne

Savigny-sur-Orge (S.et.O) – la Ferme de Champagne était au XVé siècle une Seigneurie mouvante de la terre de Chilly – Là est né Gazon dit de Champagne .

La ferme de Champagne, en 1854 Charles Petit crée une l’usine pour réaliser les premiers essais de distillerie de betteraves à sucre. Chaque jour 24 tonnes de betterave sont distillées donnant environ 2800 litres d’alcool. La grande guerre achève le règne de la famille Petit et la fermeture de l’usine. La ferme est vendue et louée à une association pour la réinsertion des mutilés de la guerre 1914 /1918. Le domaine de la ferme de Champagne sera au lendemain de la libération, un centre d’observation public de l’éducation surveillée. En 1995, il prendra le nom de Centre d’action éducative de la ferme de Champagne.

Share Button