Savigny-sur-Oge carrefour Champagne – La tuerie du boulevard Aristide Briand

Savigny-sur-Oge carrefour Champagne – éditeur Combier Imprimeur Macon – le photographe a pris de la hauteur pour faire ce cliché qui nous montre le carrefour champagne dans les années 1930. On distingue, à droite sur le devant de la carte le café Bardy et à gauche les deux toits de deux petits pavillons qui seront quelques années plus tard un immeuble abritant aujourd’hui la pharmacie Malleroni. Un peu plus loin sur la gauche le garage avec ses deux pompes à essence de marque Gex, le garage existe toujours, mais il faudra aller un peu plus loin pour faire le plein d’essence de sa voiture. L’immeuble au beau milieu à l’angle du 98 boulevard Aristide Briand et de la rue raspail est toujours en place, mais avec le temps, il sera surélevé d’un étage dans les années 2010 comme de nombreux immeubles de savigny. En 1933 sur le boulevard Aristide Briand à quelques centaines de mètres de ce carrefour, s’est passé un drame dans un petit pavillon dont je ne donnerai pas le numéro afin que les propriétaires actuels ne fassent pas d’affreux cauchemars. C’est donc dans ce coquet petit pavillon au jour levant, que fut le théâtre d’une horrible tragédie qui fit deux morts. Après une séparation avec son mari et son départ de Paris, Angèle Rouard, vient habiter chez ses parents à Savigny-sur-Orge. C’est en 1927 que Jean-Baptiste Delbonno cimentier de son métier travaillant à la construction d’un pavillon à Savigny rencontre pour la « Lire la suite »

Share Button

Cartes Postales Anciennes de savigny sur orge – Patronage de jeunes Saviniens

Savigny sur Orge Patronage Les Jeunes de Savigny – édition de l’Orge A-Thévenet. Ils sont bien fiers nos petits Saviniens de la belle époque. Tout le monde a entendu un jour le mot patronage, mais son histoire est un peu moins connue. C’est à la fin du XIXe siècle que les patronages catholiques ont vu le jour. Chaque patronage de nos villes de France étant implanté dans les églises et paroisses espérait ainsi redonner une formation morale, physique et humaine aux enfants et aux adolescents des classes populaires qui se détournaient du catéchisme et de l’église. Au début de ces patronages, les distractions mettaient l’accent sur des jeux de plein air comme le ballon prisonnier ou les quilles le tout accompagné de chant et de musique. Les patronages se multiplièrent en France et rapidement les sports ont été mis au programme et particulièrement la gymnastique qui connut un grand succès auprès de tous ces jeunes à tel point que l’on les « Lire la suite »

Share Button

Savigny sur Orge – La rue de Champagne et le café tabac de M. Bardy d’Hier à Aujourd’hui

 

Savigny-sur-orge – La rue de Champagne – On est tous passé au moins une fois devant le café-tabac le Bardy situé à l’angle du Boulevard Aristide Briand et de la rue de Champagne mais le restaurant café tabac de M. Bardy que l’on voit sur cette carte postale était situé bien plus bas dans la rue de champagne en direction de l’avenue Fromenteau. En 100 ans les pavillons ont peu changé et on retrouve quasiment la même façade du restaurant, la façade en pierres meulières jusqu’à la marquise en verre au-dessus de la porte d’entrée. Je serais bien curieux de savoir si les propriétaires ou locataires de ces maisons savent que ces murs ont été un lieu de rencontres et d’amusement pour de nombreux Saviniens à la belle époque. Je m’imagine bien à cette époque en terrasse un beau dimanche de printemps en sirotant une bonne bière et en écoutant un bon 78 tours… La mélancolie, c’est le bonheur d’être triste.!   

Share Button

Savigny-sur-Orge – Boulevard Aristide Briand – Dépôt Central de journaux

Savigny-sur-Orge – Boulevard Aristide Briand – Dépôt Central de journaux – Difficile d’imaginer aujourd’hui une voiture s’arrêter dans ce sens sur le boulevard Aristide-Briand pour acheter ses journaux. Pour ceux qui n’auraient pas reconnu précisément l’endroit, on est à l’angle de la rue Parmentier quasiment en face de la grande maison en Molière du mobilier de décoration J.M Allemand. Bien dommage que cette maison de la presse n’existe plus depuis quasiment 2 ans, un salon de coiffure avait pris la place mais a très vite fermé boutique. Je me demande très souvent ce que vont devenir nos derniers petits commerces et petits « Lire la suite »
Share Button

D’hier à Aujourd’hui–Savigny sur Orge–La Ferme de Champagne

Savigny-sur-Orge (S.et.O) – la Ferme de Champagne était au XVé siècle une Seigneurie mouvante de la terre de Chilly – Là est né Gazon dit de Champagne .

La ferme de Champagne, en 1854 Charles Petit crée une l’usine pour réaliser les premiers essais de distillerie de betteraves à sucre. Chaque jour 24 tonnes de betterave sont distillées donnant environ 2800 litres d’alcool. La grande guerre achève le règne de la famille Petit et la fermeture de l’usine. La ferme est vendue et louée à une association pour la réinsertion des mutilés de la guerre 1914 /1918. Le domaine de la ferme de Champagne sera au lendemain de la libération, un centre d’observation public de l’éducation surveillée. En 1995, il prendra le nom de Centre d’action éducative de la ferme de Champagne.

Share Button

D’hier à Aujourd’hui – savigny sur Orge – Avenue Gambetta

Savigny-sur-Orge ( S.-et -O) – Avenue Gambetta  –  L’avenue Gambetta, ancien chemin de Grigny. Pendant la seconde guerre mondiale, au 64 de cette rue se trouvait jusqu’en mai 1941  le siège de la  Kommandantur.

Share Button